entete

Actualités

PROPOS RECUEILLIS LORS DE LA VISITE DE L’ONG OXFAM ET SES PARTENAIRES

b2ap3_thumbnail_DSC02480.JPG

 

CY : Pouvez-vous vous présenter et nous présenter votre structure?
Je suis Omar KABORE. Je suis le Directeur pays OXFAM au Burkina. OXFAM est une ONG de développement, d'action humanitaire qui travaille avec les organisations de la société civile Burkinabé, avec des organisations paysannes, avec des associations et des ONG pour lutter contre la pauvreté.
Nous travaillons essentiellement sur trois (03) programmes :
• Un programme de citoyenneté active et réduction des inégalités ;
• Un programme de moyens d'existence et de chaines de valeurs ;
• Un programme de renforcement de la résiliation et de l'action humanitaire.
Transversalement nous menons beaucoup ce qu'on appelle le plaidoyer pour amener à des changements de politique favorable au développement.

CY : Vous en tant que partenaire de Yelemani, pouvez-vous nous dire la raison pour laquelle vous aviez conduit vos partenaires sur notre site de production maraîchère ?


OK : OXFAM a initié avec ses partenaires un travail de rapprochement pour mieux enrichir la collaboration. Et dans ce sens nous avons effectué ces deux derniers jours avec les partenaires, une revue de nos programmes portant sur tout ce qui s'est passé depuis une année jusqu'à maintenant. Nous nous sommes aussi projeté jusqu'à l'année à venir et nous avons estimé qu'il était intéressent pour nous d'avoir une sortie à la fois récréative et éducative avec les partenaires sur le terrain. Que le travail ne se limite pas seulement à voir individuellement les partenaires ou à travailler exclusivement dans les bureaux avec eux (même si nous sortons sur le terrain). Nous avons trouvé judicieux qu'ensemble avec des partenaires qui travaillent dans des domaines variés, nous puissions ensemble découvrir également des initiatives louables. C'est pourquoi nous avons voulu faire découvrir Yelemani qui est en train de promouvoir ici l'agro écologie. Que chacun ici présent, que nous soyons du domaine ou pas, nous puissions nous inspirer, nous enrichir de cette expérience et que chacun dans son espace spécifique puisse promouvoir l'expérience. C'est aussi notre manière de reconnaître la qualité de travail de Yélémani, de les saluer et de les encourager à persévérer dans ce sens
Comme je l'ai dit tantôt, c'est une sortie à la fois récréative et éducative. Quand je constate l'engouement avec lequel nos collaborateurs et nos partenaires se consacre à la confection des potagers hors-sol dans les sacs, je pense que notre objectif est atteint.


CY : Quelles sont vos impressions et suggestions à l'endroit de Yelemani après avoir visité le site ?


OK : Je voulais remercier très sincèrement Yelemani pour cette initiative. C'est un espace qui n'est pas loin de Ouagadougou et j'inviterai les Ouagalais à venir découvrir cette expérience vraiment louable et a l'expérimenté. C'est un appel à un regard beaucoup plus sensible, une attitude d'apprentissage que l'ensemble des Ouagalais devraient avoir vis-à-vis de Yelemani. Ils doivent venir découvrir, contribuer à la protection de notre environnement et à une production de qualité car notre avenir et notre santé en dépendent.
Bravo à Yelemani !

PARTENAIRE 1

 b2ap3_thumbnail_SAM_0115.JPG

Communication Yelemani CY : Pouvez-vous vous présenter et présenter votre structure ?


ATAD : Je suis représentant de Alliance Technique d'Assistance au Développement (ATAD). ATAD est une association basée à Kaya. Elle intervient dans la sécurité alimentaire et dans l'agro écologie. Il dispose d'un centre qui travaille dans le même sens que Yelemani.

 

CY : Connaissiez-vous Yelemani avant cette visite ?
ATAD : Je ne connaissais pas beaucoup Yelemani. J'en ai entendu parler par un autre partenaire, Autre Terre qui est en collaboration avec beaucoup d'acteurs intervenant dans le domaine de l'agro écologie. Il y a même un réseau qui existe et travaille dans le même sens donc c'est à travers cela que j'ai connu Yelemani.


CY : Quels sont vos impressions après avoir visité le site ?
ATAD : Quand on parle de développement durable, concrètement c'est le genre d'action qui fait la promotion d'une agriculture durable et protectrice de l'environnement. Ce que nous avons vu ici est impressionnant. Nous ne pouvons qu'encourager les producteurs et les productrices et leur demander de persévérer et également de porter loin leur expérience et de la partager pour que l'agro écologie puisse être l'agriculture de demain.


CY : Quelle collaboration peut-il y avoir entre votre structure et Yelemani ?
ATAD : Il y a des pistes. D'abord en termes d'apprentissage pour ce qui concerne les expériences techniques par exemple. Nous avons un centre de production, c'est vrai, mais pour le moment nos spéculations ne sont pas aussi variées que celles de Yelemani. Nous avons aussi vu l'expérience de la production hors sol. Ce sont des aspects sur lesquels on voudrait beaucoup bénéficier de Yelemani qui est très en avance. Il y a bien d'autres aspects qui peuvent être explorés.


CY : Quels sont vos suggestions à l'endroit de Yelemani ?
ATAD : Ce qui est déjà fait est formidable. C'est de maintenir le cap et aussi d'explorer le volet de la commercialisation. Il faut travailler à ce que les gens comprennent cet intérêt.

 

PARTENAIRE 2

b2ap3_thumbnail_DSC02455.JPG

 

Communication Yelemani CY : Pouvez-vous vous présenter et présenter votre structure ?
Je me nomme Pawende-malgre. Je suis le coordonnateur de l'ONG Soutenir l'Environnement et la Vulgarisation de l'Economie Locale en Afrique (SEVE Africa). C'est une ONG locale qui travaille dans le domaine de produits locaux, du renforcement de capacités dans la transformation des produits locaux et aussi dans l'humanisme et la promotion de l'emploi surtout au niveau des jeunes.


CY : Que savez-vous de Yelemani ?
P m : Pour être sincère je ne connaissais pas Yelemani. Je l'ai découvert à travers OXFAM.


CY : Quelles sont vos appréciations à l'issue de cette visite ?
Pm : C'est une initiative salutaire à partir du moment où on combine deux aspects :
- la souveraineté alimentaire : Il faut produire suffisamment, en quantité à l'intérieur du pays pour une population en forte croissance. La crise alimentaire de 2008 a permis aux autorités de se rendre compte que le Burkina importait beaucoup de produits alimentaires, ce qui le rendait très vulnérable aux chocs extérieurs. Donc c'est une très bonne chose qu'une organisation ait l'initiative de produire locale et qu'elle aille au-delà pour produire bio. Surtout que notre santé dépend de ce que nous consommons.
- L'employabilité : l'exploitation de ce site peut être source d'emplois pour les populations environnantes et surtout pour les jeunes.


CY : Quelles peuvent être les pistes de collaboration entre votre structure et Yelemani ?
Pm : Nous sommes dans le domaine de la promotion des produits locaux et à ce niveau nous avons une boutique de vente à Ouagadougou. Pour le moment nous commercialisons le riz produit localement. Donc tout de suite, une piste possible vu que vous êtes dans la production, c'est déjà la boutique de vente.


PARTENAIRE 3

b2ap3_thumbnail_DSC02482---Copie.JPG

 

CY : Pouvez-vous vous présenter et présenter votre structure svp?
Je me nomme Alphonse ZERNE. Je suis de la Direction Générale des Etudes et de la Statistique Sectorielle du Ministère de l'Enseignement National et de l'Alphabétisation (MENA).


CY : Que savez-vous de Yelemani ?
AZ : C'est la première fois que j'entends parler de Yelemani.


CY : Quels sont vos impressions après avoir visité le site ?
AZ : J'apprécie très positivement ce qui se passe au niveau de ce jardin agro écologique. Malgré l'austérité de la nature, les gens ont pu développer des initiatives. Ce sont des expériences qui vont nous permettre une fois chez nous de réinvestir ce que nous avons appris au profit des jeunes générations qui vivent avec nous.


CY : Voyez-vous des pistes possibles de collaboration entre le MENA et Yelemani ?
AZ : Oui. Au niveau des écoles, nous enseignons des notions théoriques sur l'agriculture. Ce que nous venons d'expérimenter ici, peut pallier ces cours théoriques et au-delà résoudre le problème d'espace pour l'expérimentation qui peut se poser dans les cours des écoles.


CY : Quels sont vos suggestions à l'endroit de Yelemani ?
AZ : C'est d'approcher les services compétents du ministère afin de nouer des partenariats pour la promotion des jardins scolaires à travers la technique du système hors sol.

Je voudrais ajouter que Yelemani fait des choses très intéressantes mais son action manque de visibilité. Vous pouvez vous faire connaître à travers des courts métrages, des prospectus.

19 EME EDITION DE LA JOURNÉE NATIONALE DU PAYSAN ...
YELEMANI REÇOIT L’ONG OXFAM ET SES PARTENAIRES SUR...

Sur le même sujet:

 

Commentaires 1

Invité - duchesse le lundi 19 septembre 2016 10:34

Mon nom est Roland Duchesse et je vous propose mes services d’octroi de prêt à un taux d’intérêt très abordable au cas ou vous serrez dans le besoin. Mais pour plus de transparence,Tel que vous l'aurez constaté , les prêts financiers entre particuliers se trouvent difficilement sur internet , plus spécifiquement en période de récession .

Dès que vous mettez une petite annonce sur les sites prévus à cet effet vous recevrez de nombreuses propositions ,dont la plupart d'entre elles , ne sont que fraudes visant à vous soutirer de l'argent .

Hélas , certaines personnes mal intentionnées ont trouvé une astuce visant à s'enrichir , tout en dépouillant de pauvres gens de leur argent . Pour cela , faites vraiment attention car ces derniers sont un peu partout.Pour ce qui est du mien,mon prêt est octroyé dans les bonnes et meilleurs conditions selon la législation française,donc notez que vous n'avez rien à m’avancer jusqu'à l'obtention des fonds .Pour toute personne étant dans le besoin ,le plaisir serait pour moi de vous lire
Bien a vous famille.duchesse@hotmail.com

Mon nom est Roland Duchesse et je vous propose mes services d’octroi de prêt à un taux d’intérêt très abordable au cas ou vous serrez dans le besoin. Mais pour plus de transparence,Tel que vous l'aurez constaté , les prêts financiers entre particuliers se trouvent difficilement sur internet , plus spécifiquement en période de récession . Dès que vous mettez une petite annonce sur les sites prévus à cet effet vous recevrez de nombreuses propositions ,dont la plupart d'entre elles , ne sont que fraudes visant à vous soutirer de l'argent . Hélas , certaines personnes mal intentionnées ont trouvé une astuce visant à s'enrichir , tout en dépouillant de pauvres gens de leur argent . Pour cela , faites vraiment attention car ces derniers sont un peu partout.Pour ce qui est du mien,mon prêt est octroyé dans les bonnes et meilleurs conditions selon la législation française,donc notez que vous n'avez rien à m’avancer jusqu'à l'obtention des fonds .Pour toute personne étant dans le besoin ,le plaisir serait pour moi de vous lire Bien a vous famille.duchesse@hotmail.com
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
jeudi 22 août 2019

Image Captcha