Le 11 janvier 2014 à Loumbila, Yelemani a organisé la restitution de l’étude sur « Les pratiques agricoles dans la commune de Loumbila », réalisée par OUEDRAOGO Ousséni dans le cadre du « Projet de souveraineté et de sérénité alimentaire au Burkina Faso » financé par la Fondation Prosolidar.

Les principales conclusions à tirer par l’étude sont : « l’usage des pesticides chimiques et le maraichage à une distance très proche du barrage sont les habitudes principales dans la commune. Cela favorise respectivement, d’une part des maladies dues au contact direct avec les pesticides chimiques et les récoltes mal lavées, d’autre part l’ensablement du barrage ».

 

 b2ap3_thumbnail_a11.JPGa5

 

 

 

 

 

 

Les femmes de Loumbila qui étaient à l’ocasion s’expriment : « J’ai retenu que le contact direct avec les pesticides chimiques est un danger ; et comme nous n’avons d’ailleurs pas les protections nécessaires pour y toucher, j’en déduits que cette pratique n’est pas bonne ».

 

 

A l’occasion, la collaboration de Yelemani avec les femmes de Loumbila fut officialisée par la signature des contrats de travail.

Ce fut aussi une journée d'inauguration d'un nouveau forage dans le deuxième site de Yelemani.