entete

Actualités

Lutte contre les OGM: le site de production de Yelemani a servi de lieu d’expérience

L’Association Yelemani a reçu, le vendredi 4 novembre 2016, une délégation de African Biodiversity Network (ABN) sur son site d’exploitation agro-écologique à Loumbila. L’objectif de cette visite était de s’enquérir de l’expérience de Yelemani dans la lutte contre l’utilisation des Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) dans la production maraichère.

En visite au Burkina Faso pour s’imprégner de comment les burkinabè se sont organisés en société civile pour lutter contre les OGM, la délégation de l’ABN a profité visiter le site Agro-écologique de Yelemani. Selon Ali TAPSOBA, membre de la délégation de l’ABN et du Collectif citoyen pour l’agro-écologie (CCAE), « Nous avons guidé nos partenaires sur le site de Yelemani parce que non seulement nous sommes contre les OGM mais chez nous la force de proposition c'est l'agro-écologie et Yelemani est un bon exemple, un exemple pratique de l'agro-écologie ». Il poursuit en disant qu’à travers Yelemani, il y a une mobilisation sociale et une éducation spéciale qui amène les femmes et même les hommes à produire dans des jardins potagers avec des techniques agro-écologiques. Yelemani c'est une vision d'agro-écologie qui ne reste pas seulement dans la théorie mais qui se traduit dans la pratique.

Sur ce site d’exploitation, les visiteurs ont pu constater la pratique effective de l’agro-écologie à travers des techniques agricoles sans produits chimiques. L’enrichissement des sols se fait uniquement avec la fumure organique obtenue à partir de la décomposition de mélange de feuilles de neem, coques d’arachides, herbes et feuilles sèches et de la bouse de vache. Les attaques de plante sont traitées avec des pesticides à base d’un mélange de produits naturels tels que les graines de neem, l’ail, le piment. Cette visite leur a permis de constater les résultats de la pratique de l’Agro-écologie. « La visite nous a permis d’infirmer les propos selon lesquels l’utilisation à grande échelle des produits chimiques dans l’agriculture au Burkina Faso est un succès », a constaté Patrice SAGBO, membre de l’ABN Benin.

En plus de la production agro-écologique, Yelemani en collaboration avec certains de ses partenaires mène des plaidoyers auprès du gouvernement pour l’abandon des OGM au Burkina Faso, a conclu la coordinatrice de l’Association, Blandine SANKARA.


Cette visite s’est terminée par une conférence de presse animée par la délégation de l’ABN en présence de plusieurs journalistes Burkinabè sur le site d’exploitation de Yelemani.

Accueil d’un étudiant stagiaire au sein de Yeleman...
 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
jeudi 22 août 2019

Image Captcha